Plus de 60% des projets de construction ne respectent pas leurs délais et se terminent en dépassant leur budget initial.

30% des coûts de dépassement sont reliés aux erreurs, aux délais et à la faible communication.

10% des coûts de dépassement sont attribuables aux retouches sur un travail mal exécuté.

25 à 50% des coûts de dépassement sont causés par un contrôle inefficace de la main-d’oeuvre et des ressources.

Fait encore plus inquiétant : la construction est le seul domaine qui ne suit pas le taux d’augmentation de la productivité.

Entre 1964 et 2003, les entreprises (non agricoles) ont augmentées leur taux de productivité de plus de 100%. De son côté, la construction est restée stagnante, voir même décroissante, puisque le coût des ressources ne fait qu’augmenter et la productivité ne s’améliore pas.

L’impact du LEAN Construction sur la productivité

Le LEAN se concentre sur le flux de travail du processus de construction. L’objectif est de diminuer les variabilités et toute forme de gaspillage. Le LEAN Construction permet de diminuer tes coûts administratifs de 25% en 18 mois.

Les 5 fondements pour y arriver

  1. COLLABORER!
  2. Augmenter l’implication de toutes les parties prenantes
  3. Voir les projets comme un réseau d’engagement
  4. Optimiser le projet et non les segments
  5. Lier étroitement l’apprentissage et l’action

Le système de pilotage du LEAN Construction

La mise en oeuvre du LEAN Construction passe par plusieurs phases de planification, de mesures de performance et de gestion des écarts qui se traduisent comme le système de pilotage.
Tout comme un tableau de bord d’une voiture, tu as besoin d’indicateurs pour parvenir à gérer la performance de tes projets et réagir lorsque les signaux d’avertissements et d’alarmes s’allument.
Et le consultant est là pour t’aider à choisir le bon tableau de bord et à t’apprendre à l’utiliser.

Les 4 étapes du système de pilotage

L’ensemble des étapes de planification implique tous les niveaux de l’entreprise afin d’intégrer un système collaboratif qui met en place la communication nécessaire pour gérer les projets passés, actuels et futurs.

1 – La planification à haut niveau

Appliquée par le niveau stratégique avec un horizon de 3-6 mois.

2 – La planification 2+4

Appliquée par le niveau tactique avec un horizon de 2 à 4 semaines.

3 – La planification hebdomadaire

Appliquée par le niveau opérationnel. Elle demande une planification hebdomadaire à la journée et une vérification journalière pour parvenir aux objectifs de la semaine.

4 – La planification journalière

Appliquée par le niveau opérationnel. Elle demande une vérification bi-journalière pour parvenir aux objectifs posés pour la journée.

Add Comment

error: Contenu protégé !!