Vous avez de la difficulté à vous différencier de la concurrence?

La performance de votre entreprise stagne?

Vous voulez croître, mais ne savez pas par où commencer?

10 signes que votre PME est en difficulté

Une pme disparaît rarement de manière subite. les premiers signes d’un besoin de redressement apparaissent souvent plusieurs mois avant la faillite ou la fermeture.

  1.  Vos problèmes de cash flow vous obligent à prendre des décisions difficiles. Exemple : Payer vos employés OU Payer vos fournisseurs.
  2. Vous avez de la difficulté à renouveler vos emprunts ou à obtenir du financement supplémentaire.
  3. Vos délais de perception de vos comptes clients dépassent les 60 jours.
  4. Vos fournisseurs vous téléphonent plus souvent que votre conjoint(e). Vos délais de paiement dépassent les 60 jours.
  5. Votre marge de profit est inférieure à 5 %. Vous ignorez ce qui est rentable et ce qui ne l’est pas.
  6. Vous manquez de temps et de ressources pour améliorer de façon continue vos processus, vos équipements et vos produits/services.
  7.  Vous livrez en retard plus de 20 % de vos commandes clients.
  8. Vous avez perdu plusieurs employés clés. Vous avez de la difficulté à embaucher, développer et retenir vos employés.
  9. Vous êtes complètement absorbés par les problèmes quotidiens. Vous êtes le Chef pompier qui gère au quotidien l’extinction des feux dans votre PME.
  10. Vous n’avez pas de plan de relève pour assurer la pérennité de votre PME.

Votre PME est sur un plateau depuis plus de 2 ans, revoyez votre plan stratégique

  1. Les PME croissent généralement selon un cycle de vie par plateaux. Bien que vous cherchiez constamment à faire croître votre PME, il est inévitablement que vous rencontriez de nouveaux défis et crises au fil du temps. Ces défis et crises freineront votre croissance.
    Comme dirigeant d’une PME, vous aurez à gérer des périodes de croissance plus ou moins rapides suivies par un plateau. Chaque plateau doit être abordé différemment lors de votre planification stratégique si vous voulez que votre PME survive et prospère.
    Selon notre expérience, les PME du Québec passent par différents plateaux soit:
    Un 1er plateau avec des ventes ≈ 3 M$
    Un 2e plateau avec des ventes ≈ 10 M$
    Un 3e plateau avec des ventes ≈ 20 M$.
    Un 4e plateau avec des ventes ≈ 50 M$.
    Un 5e plateau avec des ventes ≈ 80 M$.
    Ces chiffres peuvent évidemment varier pour votre PME, mais le concept de plateau demeure.
    Vous devez gérer chaque plateau avec soin pour que votre PME puisse passer à la prochaine période de croissance. Si vous négligez de le faire et que vous continuez à appliquer les solutions d’hier aux défis d’aujourd’hui (Business as Usual), votre PME va stagner, décliner et même s’effondrer par une faillite ou une fermeture.Innover ou mourir croissance PME-min
    La direction d’une PME de 10 M$ exige des habiletés différentes de la gestion d’une PME de 3 M$. C’est également vrai pour la direction d’une PME de 20 M$ ou de 50 M$.
    Il est important que vous compreniez pourquoi certains styles de gestion, structures organisationnelles, systèmes, processus et pratiques d’affaires pour planifier, organiser, diriger et contrôler (PODC) votre PME ne fonctionnent pas à chaque étape de son cycle de vie.
    L’affranchissement d’un plateau exige que vous innoviez, par exemple :

1. Un style de gestion et une structure organisationnelle mieux adaptés
2. De meilleurs systèmes de gestion, processus et pratiques d’affaires
3. Des produits et services, un marketing et une commercialisation améliorés
4. Un financement accru
5. Etc.
Ces changements doivent être mis en œuvre rapidement afin de relancer votre PME dans une nouvelle phase de croissance, et plus tard, à un autre plateau.

L’analyse SWOT dévoile vos forces, faiblesses, opportunités et menaces pour votre planification stratégique

L’acronyme SWOT désigne 4 mots anglais: Strengths, Weaknesses, Opportunities, Threats. L’acronyme anglais est majoritairement utilisé bien qu’il y ait un équivalent français, soit l’analyse FFOM pour Forces, Faiblesses, Opportunités et Menaces.
L’analyse SWOT permet d’auditer votre PME et son environnement externe. Elle permet d’identifier les facteurs clés de succès à inclure dans votre planification stratégique. L’analyse SWOT est très populaire, car elle est rapide et facile d’utilisation.
L’analyse SWOT a été créée par Albert Humphrey, un consultant en management américain. Son travail à l’Université de Stanford l’a conduit au développement de cet outil dans les années 60 et 70. Comme illustrée ci-dessous, l’analyse débute par la revue de votre stratégie. Elle se poursuit par l’analyse des facteurs qui affectent votre PME de l’intérieur et de l’extérieur.
SWOT FFOM forces faiblesses menaces opportunités-min
Les forces et les faiblesses sont les facteurs internes dépendant de votre PME. Les opportunités et les menaces sont les facteurs dépendant de votre environnement d’affaires externe.
FFOM - SWOT - Stratégie -Business - PME
L’analyse SWOT est fondée sur la perception des parties prenantes. Elle est donc par nature subjective et qualitative. Une personne peut voir l’arrivée d’une nouvelle PME comme une menace à cause de la compétition accrue. Une autre personne peut voir l’arrivée de cette même PME comme une opportunité à cause des possibilités de partenariat ou de sous-traitance.

Suivez ces trois règles pour faire votre analyse SWOT

1. Soyez réaliste. Évaluez votre situation objectivement. Ne sous-estimez pas vos faiblesses et les menaces. Ne surestimez pas vos forces et les opportunités.
2. Ne confondez pas le présent et le futur. L’analyse SWOT est une photo de votre PME au moment présent. Ne mélangez pas votre situation actuelle avec vos attentes de la situation désirée.
3. Résumez votre analyse avec une matrice SWOT sur une seule page. Voyez l’image au début de ce billet. Présentez chaque facteur simplement et succinctement. Évitez les longues phrases et les détails.

5 étapes pour une planification stratégique réussie

Une planification stratégique dicte les actions qui seront prises dans la prochaine année.
Elle se doit donc d’être efficace, mais aussi de qualité.

Étape 1 : Définissez votre condition actuelle

Étape 2 : Mesurez votre condition actuelle

Étape 3 : Analysez votre condition actuelle

  • Faites l’analyse des forces, faiblesses, opportunités et menaces (FFOM) de votre modèle de création de valeur actuel.
  • Vérifiez votre capacité de changer avec les 18 questions AVANT de lancer un changement important.
  • Déterminez votre unique critère de compétitivité.
  • Analysez vos parties prenantes pour savoir si vous aurez leur appui pour les éventuels changements.
  • Étudiez votre performance financière avec la comptabilité de flux pour mettre vos efforts à la bonne place.

Étape 4 : Innovez pour définir votre vision et votre stratégie

  • Utilisez la stratégie océan bleu pour définir au moins 3 innovations afin de propulser votre entreprise. Inspirez-vous des 10 types d’innovation.
  • Faites un brainwriting pour définir une vision innovante de votre entreprise
  • Utilisez l’outil Hoshin Kanri pour définir et communiquer à tous les niveaux de votre entreprise le plan stratégique pour cheminer vers votre vision.
  • Faites participer vos employés à la mise en oeuvre de votre plan stratégique avec le Kata d’amélioration et le Kaizen Blitz.

Étape 5 : Contrôlez le succès de votre stratégie

  • Contrôlez le succès de votre plan stratégique avec la pyramide PDCA (Plan, Do, Check, Act).

Connaissez-vous votre critère de compétitivité dominant?

Si vous êtes comme la majorité des PME, vous cherchez probablement à être la meilleure sur plusieurs des 8 critères de compétitivité suivants :
1. Le PRIX. Répondre aux besoins de vos clients à bas prix.
2. Le TEMPS. Répondre rapidement aux besoins de vos clients.
3. La QUALITÉ. Respecter les normes de votre industrie, la réglementation et les exigences minimales de vos clients.
4. La PERFORMANCE. Dépasser les normes de votre industrie, la réglementation et les exigences minimales de vos clients.
5. L’INNOVATION. Redéfinir les pratiques de votre industrie et créez de nouveaux besoins pour vos clients.
6. La FLEXIBILITÉ. Répondre promptement aux besoins changeants de vos clients.
7. Le CHOIX. Offrir un vaste choix à vos clients.
8. L’EXPÉRIENCE CLIENT. Ravir vos clients à chaque contact et relation.

C’EST UNE ERREUR !

Vos ressources humaines et financières sont limitées. Même les multinationales utilisent seulement un ou deux critères pour chacune de leurs familles de produits et services pour se positionner dans leurs marchés.
Exemples
BMW = Performance
3M et Apple = Innovation
Wal Mart = Prix
Vous vous différenciez très peu de vos concurrents en dispersant vos efforts. Votre avantage concurrentiel demeure faible et vos ventes en souffrent. De plus, certains critères de compétitivité sont incompatibles.
Par exemple, la flexibilité exige d’avoir une capacité opérationnelle additionnelle. Cette capacité augmente inévitablement vos coûts.
Finalement, chaque critère de compétitivité vous oblige à penser différemment vos 6 leviers opérationnels :

  1. Vos ressources humaines
  2. Vos structures organisationnelle et de gouvernance
  3. La planification et le contrôle de vos opérations
  4. Votre chaîne d’approvisionnement
  5. Les technologies utilisées et vos méthodes de travail
  6. Vos installations.

Votre PME doit DOMINER son secteur selon UN SEUL des 8 critères de compétitivité. C’est lors d’une planification stratégique que vous serez en mesure de déterminer stratégiquement votre critère dominant de compétitivité.

Suivez ces 5 étapes pour faire votre analyse concurrentielle

1. Établissez vos familles de produits et services.
2. Définissez pour chaque famille et pour chaque critère de compétitivité :
– Votre performance actuelle
– La performance moyenne du marché
– La performance de votre principal concurrent
3. Sélectionnez UN SEUL critère de compétitivité pour chaque famille. Ce critère devra permettre de vous distinguer de la concurrence afin d’accroître vos ventes.
4. Définissez votre performance visée pour cet unique critère de compétitivité.
5. Définissez les améliorations aux 6 leviers opérationnels pour atteindre votre performance visée.

Comment créer une PME performante en 7 étapes

Le mythe entrepreneurial a été expliqué pour la première fois par Michael E. Gerber en 1988 dans son livre The E-Myth. Dans The E-Myth, Gerber explique pourquoi la plupart des PME ne fonctionnent pas et ce qu’il faut faire pour prospérer. Nous avons découvert cet excellent livre en 1995 et depuis nous le relisons régulièrement, car nous sommes toujours étonné de sa justesse lorsque nous conseillons des propriétaires de PME.
Le problème avec les PME n’est pas que leurs propriétaires ne travaillent pas assez. Nous pensons d’ailleurs que les propriétaires de PME travaillent beaucoup trop pour les profits qu’ils en retirent. Le problème c’est qu’ils travaillent généralement sur les mauvaises choses. Lisez notre billet Conseils pour les PME: gérer autrement pour travailler moins pour savoir pourquoi.
En tant qu’entrepreneur, votre travail est de bâtir une PME performante. Votre entreprise ne devrait pas être votre emploi. Vous devez travailler SUR plutôt que DANS votre entreprise.
Nous vous présentons donc 7 étapes pour vous permettre de travailler SUR votre entreprise afin respecter votre planification stratégique pour atteindre le succès.

Les 7 étapes pour bâtir une PME performante

Étape 1 : Identifiez votre but personnel

  • Quel niveau de vie voulez-vous atteindre et maintenir?
  • Que voulez-vous que les gens pensent de vous?
  • Que voulez-vous faire dans 5 ans? 10 ans? 20 ans?
  • Quel montant avez-vous besoin pour faire ces choses?
  • Quand aurez-vous besoin de ce montant?

Étape 2 : Définissez la vision de votre entreprise
Votre entreprise devrait être un moyen d’atteindre vos buts personnels.
Définissez une vision SMART (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste, Temporel) lors de votre planification stratégique qui vous permettra d’atteindre vos buts personnels et d’assurer la pérennité de votre entreprise.

Étape 3 : Élaborez votre structure organisationnelle
La majorité des entreprises s’organise autour des personnalités plutôt qu’autour des processus.
Le résultat est un organigramme chaotique où la performance de votre entreprise repose sur la chance, la volonté, la personnalité et la bonne foi de vos employés.
Lorsque tout le monde est un peu responsable de tout, personne n’est responsable de rien!
Élaborez un organigramme avec les 6 fonctions essentielles suivantes :

  1. PRÉSIDENCE – Penser et déployer votre modèle de création de valeur
  2. MARKETING – Définir votre client idéal et choisir les moyens pour l’atteindre
  3. FINANCE – Établir votre stratégie financière
  4. MANAGEMENT – Optimiser votre performance
  5. SERVICE À LA CLIENTÈLE – Satisfaire et ravir vos clients
  6. VENTES – Convertir vos prospects en clients

Étape 4 : Établissez votre stratégie de gestion
Si votre performance dépend de celle de vos employés, elle est sans doute imprévisible. Vous ne pouvez pas contrôler ce que vous ne mesurez pas. Et vous ne pouvez pas mesurer ce que vous n’avez pas défini.
Vous devez définir vos processus. Les processus opèrent votre entreprise et vos employés opèrent vos processus. Un mauvais processus créera une performance variable et imprévisible. Vous devez donc développer, tester et standardiser vos processus avant de les transférer à vos employés.

Étape 5 : Gérez efficacement vos ressources humaines
Pour que vos employés acceptent et désirent respecter vos processus, ils doivent comprendre le pourquoi.  Il est important de leur communiquer clairement votre vision et vos objectifs stratégiques élaborés lors de votre planification stratégique.
Créez un flux de valeur RH afin de :

  • Attirer les bonnes personnes
  • Développe vos employés
  • Engager et inspirer vos employés

 

Comment échouer à coup sûr votre planification stratégique?

Échouer votre planification stratégique, ça vous dit?
Nous vous dévoilons la recette pour y parvenir en 10 étapes faciles.

  1. Demandez à chacun de vos départements de vous faire une liste de leurs principaux problèmes.
  2. Réunissez-vous et passez 8 heures à discuter de votre mission et de vos valeurs.
  3. Faites une vision incluant des moyens et surtout aucun élément quantifiable.
  4. Faites un brainstorming pour définir les projets afin de résoudre tous les problèmes soulevés par vos équipes.
  5. Classifiez vos 158 projets selon l’ordre d’importance.
  6. Mettez votre planification stratégique dans un fichier Excel.
  7. Évitez de faire un suivi et de requestionner les projets au cours de l’année.
  8. Planifiez une nouvelle planification stratégique trois ans plus tard.
  9. Faites le constat que moins de 10% des projets ont été entamés et aucun complété.
  10. Recommencez à l’étape 1.

Quelques conseils pour réussir votre planification stratégique

  • Si vous êtes plus du genre à préférer le succès, voici quelques conseils pour réussir votre planification stratégique :
  • Faites le point sur votre mission et vos valeurs. En tant qu’entrepreneur, vos valeurs doivent se refléter dans votre entreprise. En théorie, l’exercice ne devrait pas être trop difficile… Déterminez une vision long terme quantifiable.
  • Si vous êtes une PME, identifiez de deux à quatre objectifs stratégiques quantifiables à atteindre d’ici un an en lien avec votre vision.
  • Définissez un à trois projets pour atteindre chaque objectif stratégique.
  • Pratiquez le kata d’amélioration pour mettre en oeuvre chacun de vos projets.
  • Faites votre prochaine planification stratégique un an plus tard.
    Si vous avez aimé ce billet, faites-en profiter votre entourage en le partageant sur les médias sociaux.
    Vous aimeriez en savoir plus sur un sujet touchant l’innovation ou la planification stratégique ? Parcourez notre section Planification stratégique !